Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Passion lecture

Beauté Fatale - Sandrine Desse

couverture
couverture

Titre : Beauté Fatale

Auteur : Sandrine Desse

format :livre numérique, 160 pages (format numérique)

Synopsis / résumé

Être victime de sa beauté et mourir parce que l'on a une belle plastique, ça a l'air un peu fou et prétentieux, à première vue... Mais oui, la beauté peut être fatale ! Et pourtant, si vous croisez un esthète un peu pervers, ça n'a rien d'impossible... C'est la cruelle expérience que va faire une jeune femme. Et si vous aviez déjà des relations un peu tendues avec vos voisins, après avoir lu ce livre, vous ne les verrez jamais plus de la même manière ! Leurs moindres faits et gestes vous paraîtront suspects et les petits services qu'ils vous proposeront ressembleront à autant d'agressions... Quant aux amateurs d'art qui investissent dans la sculpture, vous ressentirez un petit frisson inexplicable lorsque vous passerez à proximité de vos acquisitions.

Avis

J'ai eu la chance de lire cette nouvelle en partenariat avec l'auteur.

L'histoire n'est pas un coup de cœur pour moi mais mérite d'être lue.

Elle se lit rapidement et mériterait d'après moi d'être développé pour devenir un roman.

Entre enquête policière, suspense et tragédie, ce livre m'a absorbé dès le départ.

Cela commence par le début d'une nouvelle vie, un passé qui rattrape notre héroïne et qui lui fait vite prendre peur. A Lire absolument pour ceux qui aiment les histoires courtes et le suspense

Points forts et points faibles

Les + : histoire bien écrite et bien ficelée

Les - : pas assez de pages a mon goût, j'aurai aimé plus de détails...

L'absence de couverture personnalisée qui s'explique par l'auto-éditions

Note sur 5 : 3

Editions : Edilivre

Prix moyen 1,99€ en numérique, 15€ en papier

Profil de l'auteur :

Romancière française, Sandrine Desse est auteure de différents styles : Science-Fiction, Thriller, Policier

http://desse-romans.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article